Catégories
Actualités Economie Energie

L’Energie est essentielle dans notre civilisation

L’arrêt d’approvisionnement de gaz par la Russie a engendré un tel engouement à l’importation de quelconque forme de « gaz » que les prix ont été pharaoniques durant quelques semaines à la rentrée 2022 (septembre). L’Europe s’est fourni auprès des chinois, des indiens, des pakistanais, 5 à 10 fois le prix. Et, celui provenant des Etats-Unis, le gaz de schiste, a été acheté par la France massivement pour remplir les réserves. La France est alors devenu 1er importateur mondiale de ce gaz liquéfié durant 5 mois.

Puis tous les réservoirs en Europe étaient pleins, le prix du gaz était alors devenu négatif. 35 bateaux tournaient autour de l’Europe.

O.Véran affirmant que la population s’est déjà habitué à la sobriété, il a occulté le fait que ce sont les usines qui ont fermées, les industries, les hauts-fournaux, ce qui fait que les réserves sont toujours pleines à fin novembre.

La délocalisation des industries européennes vers les Etats-Unis et/ou vers la Chine est enclenchée. Sachant qu’un tiers du gaz sert à se chauffer, un autre tiers à se déplacer, et le dernier tiers sert à faire tourner les usines. Si les usines se délocalisent, cela va faire mécaniquement diminuer la consommation de gaz, et donc en laisser pour se chauffer et se déplacer.

Comment l’Europe s’approvisionne en gaz ?

En le rachetant à la Chine, au Japon, à l’Inde, au Pakistan à 5 à 10 fois le prix du gaz russe.

Qui sont les producteurs de gaz liquéfié ? Le Qatar, Les Etats-Unis, l’Australie, et la Russie. Le Qatar et l’Australie vendent leur production aux pays asiatiques (Chine, Japon, Corée du Sud). Les américains vendaient beaucoup en Asie, mais avec la guerre en Ukraine, leur marché s’est orienté vers l’Europe.

Au début des années 2010, avec le développement du gaz de Schiste aux Etats-Unis, le prix du gaz était 3 fois moins cher aux USA qu’en Europe, la conséquence est que les usines du secteur pharmaceutique et de la chimie se sont installés aux Etats-Unis. Alors que le prix en Europe est à 6 ou 7 fois plus cher, et la logique même veut que ce mouvement se reproduise à nouveau ; la fabrication des batteries de voiture électrique, toute la chimie, le secteur de la fabrication des engrais vont partir d’Europe.

L’Angleterre en manque d’électricité, est-ce un signe de l’effondrement de l’Europe toute entière ?

« L’Angleterre en manque de courant… par manque de vent !! ». L’édito de Charles SANNAT – Insolentiae

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *